Riedel

Pourquoi parler de la marque de verres Riedel ? Tout simplement parce que nous avons vécu une expérience extraordinaire et pourtant toute simple avec eux il y a environ deux ans !

Attention, il y a d’autres marques de très bons verres sur le marché, mais il y a une vingtaine d’années, alors que l’un d’entre nous commençait à avoir un intérêt grandissant sur la connaissance des vins, l’une des première choses qu’il fit, fut d’investir dans le verre choisi mondialement pour les dégustations, le Riedel « ouverture » ! Après, par soucis esthétique, il est préférable de rester dans une même marque pour retrouver une uniformité dans le dessin du pied, des courbes, etc… cela fait de plus belles tables visuellement.

Maintenant, que vous regardiez les modèles en ligne ou dans un magasin, le choix proposé par Riedel est incroyable, car ils proposent des verres adaptés à chaque type de cépage. Et si vous pensez que c’est uniquement un argument « marketing » destiné à vendre des verres, et bien vous devriez faire l’expérience !

Devant chaque participant, il y avait des verres : 4 Riedel Veritas (Cabernet-Merlot, Pinot Noir vieux monde, Riesling-Zinfandel, Chadonnay-fût de chêne), 1 Ikea Svalka et 1 gobelet en plastique. Tour à tour, on nous a versé deux vins rouges puis deux vins blancs dans tous les verres à environ 20$ la bouteille. Nous sommes passés rapidement sur l’étape de les regarder, l’intérêt était de nous montrer l’impact de la forme et la qualité sur l’odorat et le goût. Et donc, même si nous avions déjà la connaissance comme quoi un bon verre fait toute une différence, là nous avons été impressionnés tellement cela allait au delà de nos croyances. Chaque vin se retrouvait sans odeur dans au moins l’un des verres, il puait dans un autre, et sentait extrêmement bon dans celui qui lui correspondait. Au goût c’était la même chose, pas de goût dans au moins un verre, à recracher dans un autre, et un délice dans celui qui était conçu pour lui. Le verre Ikea et le gobelet n’ont servi qu’une fois pour illustrer une situation qui arrive trop souvent, que ce soit dans des restaurants qui utilisent des verres basiques pas chers, souvent le même peu importe le vin ou son prix, ou dans une réception, un BBQ… que ce soit dans ce verre Ikea ou dans le gobelet, l’odeur et le goût étaient relativement similaires et plus qu’ordinaire.

Et donc, comme l’expliquait très bien l’animateur de l’évènement, on travaille dur pour gagner de l’argent, on se fait plaisir en s’achetant des bouteilles de vin, et la plupart d’entre nous les boivent dans des verres qui ne leur donnent pas tout leur potentiel. Parfois même, on ne va pas racheter un vin parce qu’on l’a trouvé moyen alors qu’il est peut-être excellent !

Alors sans aller acheter tous les sortes de verres, commencez par cibler ceux qui correspondent à vos goûts. Avec quatre choix judicieux, vous allez couvrir plus ou moins correctement l’ensemble de la gamme, même si vous n’avez pas forcément le bon à chaque fois, l’un des quatre devrait s’en approcher. Et comme il y a différentes qualités à différents prix, allez-y avec la logique suivante : le prix d’un verre équivaut à celui d’une bouteille. Autrement dit, si vous achetez des bouteilles à environ 20$, chaque verre doit valoir plus ou moins ce montant. 60$ la bouteille = 60$ le verre…

Et pensez-y, combien de temps s’écoule entre le moment où vous servez le premier verre et celui où la bouteille est vide ? Combien d’heures de travail cela vous a pris pour vous offrir cette bouteille ? Ne pensez-vous pas que vous méritez le plaisir de le savourer pleinement dans un petit investissement qui devrait vous servir plusieurs années ?

Ah, Riedel a également une App sur iOS qui est très pratique, car on peut y choisir un cépage et elle va lister les différents verres qui vont le valoriser au mieux.

Et ce qui s’applique aux vins et valable également pour les spiritueux et les cocktails !