Le Lov au Centropolis Laval

Le premier restaurant Lov est né dans le vieux Montréal de décembre 2016. Six mois plus tard, une seconde adresse ouvrait proche du Centre Bell. Les articles et photos que nous avions lu à l’époque les avaient mis sur notre liste des endroits à essayer, bien avant la création du blog que vous lisez actuellement donc.

Dernièrement, une nouvelle succursale a vu le jour à Laval, au Centropolis, c’est là que nous avons décidé d’aller expérimenter. Malgré l’architecture contemporaine extérieure, l’intérieur reprend le design épuré tendance, qui semble tout droit sorti d »Instagram, de ses prédécesseurs. C’est tout simplement frais, pure, bohème, beau quoi ! Si c’était un tissu, ce serait du lin dans une teinte de blanc… Même les serveurs et serveuses semblent avoir été choisis pour se fondre physiquement dans ce décor. On aime les détails comme les mini vases de fleurs à chaque table, les verre d’eau dont la hauteur n’est que de quelques centimètres (environ la moitié, peut-être moins, de ce que l’on a l’habitude de voir). La clientèle est à 80% composée de femmes. Le fond musicale est agréable, présent sans déranger, et se prête à l’endroit.

Le première chose à retenir, c’est qu’il s’agit d’un restaurant végétalien, végétarien en option avec supplément. Les plats sont réalisés avec des produits frais, locaux autant que possible (bien qu’il faille souligner qu’un grand nombre d’ingrédients qui composent les plats ne poussent pas du tout ni au Québec ni au Canada), et la carte des vins est exclusivement issue de l’agriculture biologique. Ajoutons à cela quelques cocktails fait majoritairement à base de spiritueux nés de distilleries québécoises et vous avez un bon aperçu de la ligne directrice que s’est donné l’endroit.

On vous reviendra en détail sur ce que nous y avons mangé (avec quelques photos), mais la présentation dans les assiettes était dans l’air du temps, et le tout était bon sans être révolutionnaire. À vrai dire, c’est simple et plutôt passe-partout. Pour le côté santé, cela dépend bien sûr des choix que vous faites.

Si le service était présent, relativement attentionné, toutefois, la personne principale qui s’occupait de nous était un peu « étrange » dans sa manière d’être, rien de bien grave, mais on nous aurait dit qu’il s’agissait d’un robot humanisé que cela ne nous aurait pas vraiment étonné. Alors que nous n’avions pas terminé nos assiettes, deux serveurs à quelques minutes d’interval, ont commencé à nous desservir tout en posant la question, nos assiettes étaient déjà dans leurs mains au moment où nous répondions que nous voulions finir. Par la suite, il a fallu que nous demandions s’il y avait des desserts, finalement, cela a pris un moment avant d’avoir nos cafés, réussis cependant, et encore plus long pour avoir l’addition puis payer. Dans l’ensemble, l’équipe semble concentrée à bien faire et en oublie d’accrocher des sourires à leurs visages, en tout cas, ils se sont fait rares lors de notre visite. On ne peut faire d’un cas une généralité, mais le but est de raconter nos expériences de clients anonymes, pas de flatter l’égo des propriétaires.

Ouvrons une parenthèse pour souligner des détails que 95% des serveurs font partout et qui pourtant font la différence : pourquoi venir demander aux clients si tout est correct quand ils ont la bouche pleine ? Une règle de base est que l’on sert ce qui se mange à gauche et ce qui se boit à droite, et on dessert toujours à droite. Également, on ne passe pas son bras au dessus de la table entre deux personnes qui se font face pour servir de l’eau par exemple… On referme la parenthèse. On vous fera un article dédié sur le sujet prochainement.

Une porte coulissante vitrée donne accès à une micro-boutique de produits, comme des savons, des parfums, des bougies, etc…

À noter pour ceux qui cuisinent chez eux et aiment s’aventurer à essayer des recettes, que le blog sur le site web des restaurants, propose des recettes de la Chef maison, Stéphanie Audet.

Au final, c’est surtout le cadre qui en fait une belle expérience, que nous renouvellerons à l’occasion avec plaisir. À noter que notre équipe qui est composée d’omnivores, ne rechigne pas à des repas « végés », bien au contraire, c’est selon nous, dans la diversité que l’on trouve l’équilibre humain. Nous regrettons que certains catégorisent les omnivores comme de simples carnivores, car nous sommes en fait à la fois ceci et cela, carnivores, végétariens et végétaliens, à nos heures, à différents degrés pour chacun. Nous aimons tout, et ne nous privons de rien, privilégiant toutefois la qualité à la quantité, en espérant qu’il y ait véritablement une différence en amont, respectant les choix de chacun.

Ah, une remarque si vous payez par carte plastique au sujet du « TIP », un détail auquel nous allons essayer de prêter attention d’aurénavant car beaucoup de restaurants l’augmentent sur un détail, et c’est ici le cas. En effet, sur l’addition, de vrais exemples de pourboires sont suggérés (15 et 20%) calculés comme il se doit sur le montant avant la TPS et la TVQ, hors, dans le terminal de paiement, les touches pré-programmées de 15 et 20% le sont sur le montant incluant les taxes ! Comme il n’y a pas moyen de savoir d’avance comment est programmé le terminal, prenez simplement le réflexe de mettre le montant que vous voulez manuellement.

Restaurant Lov Centropolis – 140, promenade Centropolis – Laval, H7T 2Z6 – Canada