De retour…

Bonjour,

Comme nous l’avons communiqué le 20 septembre sur la page Facebook reliée au site, il s’agissait de notre un an en ligne, et en plus du renouvellement du nom de domaine, nous devions changer de serveur pour quelque chose de plus adapté à nos besoins.

Hélas, si nous avons une expérience de longue date sur des sites web traditionnels, dansmonassiette.ca est le premier que l’on travaille en utilisant la plateforme « WordPress ». Celle-ci est plutôt intéressante à utiliser dans le cadre du blog, car cela nous permet de travailler de n’importe quel appareil connecté au web, ordi, tablette et même cellulaire. Par contre, le déménagement des données est plus complexe que ce que l’on connaît habituellement et on piétine dur pour le moment.

Bon, on vous épargnera les détails techniques, on vient tout juste d’arriver après 5 jours, à revenir timidement en ligne, et on se demande si il ne va pas être plus simple bien que fastidieux, de tout refaire manuellement ! Mais après tout, ce sera peut-être un mal pour un bien, nous permettant ainsi de compléter comme il se doit, certains articles que l’on avait fait trop rapidement.

Merci de votre patience. À très bientôt.

L’équipe DMA

_

MàJ 3 octobre 2018

Bon… et bien en ce qui concerne le transfer du site web, cela s’est vraiment très mal passé, mais laissez-nous vous conter cela : L’an passé, dans l’élan de lancer Dansmonassiette.ca, nous avons décidé de tester les services d’une compagnie qui est sans doute la plus grosse au monde offrant des services d’hébergement de site web (qui a les moyens de faire des publicités chaque année au SuperBowl, et qui est côtée en bourse). Ils proposaient une offre, qui bien que plus chère que celle avec laquelle on a l’habitude de faire affaire, était intéressante (leur interface étant plus agréable d’approche et offrant plus de choses éventuelles). Cette année, à l’approche du renouvellement, le prix demandé avait doublé, ce qui commençait à faire vraiment trop cher pour nos besoins. On a donc commencé les démarches de transfer en achetant le forfait à l’autre compagnie, annulé le renouvellement automatique des 3 services, (nom de domaine, hébergement et courriels), débloqué le nom de domaine pour qu’il puisse être transféré, changé les adresses DNS vers les nouveaux serveurs, et demandé le code d’autorisation de transfert à transmettre de l’ancien fournisseur au nouveau. Tout semblait bien se dérouler jusqu’à ce que cette fameuse compagnie me charge pour le renouvellement du service de courriels que j’avais pourtant annulé. Chez eux, pas de support courriel, on fait donc cela par téléphone, pas de problème, ils vont rembourser, mais la personne me signale que le nom de domaine est expiré. On explique que l’on déménage le site ailleurs, et qu’il est acheté par les soins de l’autre compagnie, mais l’intervenant répond que non, que le site est toujours répertorié chez eux. On était alors le 21 septembre.

Le second problème rencontré fût que sur la sauvegarde récupérée des anciens serveurs, il manque la racine qui permet d’ouvrir tout le site. On a donc recommencé à zéro pour avoir quelque chose en ligne (le fameux 5 jours dont on parlait plus haut), quitte à recommencer de rien, on en a aussi profité pour changer l’interface. On espère encore être capable de récupérer les anciennes publications une par une des fichiers récupérés, mais pour le moment on a juste retrouvé les photos…

Depuis, on s’est promené entre l’arbre et l’écorce, le nouveau ne pouvant rien faire tant que l’ancien ne relâchait pas le site, l’ancien prétextant qu’une fois le nom de domaine expiré, ils ne peuvent rien faire. Étrangement, le déverrouillage a été re-verrouillé, et les deux adresses DNS remises à celles des serveurs du fournisseur sortant… aujourd’hui, en désespoir de cause afin de débloquer tout cela, on a consenti à racheter le nom de domaine pour un an par le biais de l’ancien fournisseur afin de récupérer notre accès aux paramètres.

Le site est donc enfin de nouveau en ligne, ou du moins, ce que l’on a commencé à reconstruire à partir de rien.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.